class="home blog">

SUN CLUB

LE SITE QUI VOUS APPORTE LE SOLEIL

A contre courant

Written By: armand - Jan• 21•16
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

La créativité ne peut s’enseigner.

C’est à contre courant des modèles figés de l’éducation nationale que la créativité se construit. La vidéo que vous allez visionner ci-dessous, possède la fraicheur de l’enfance et l’affirmation qu’un enfant n’est pas un être dénué de raison. A vous de voir.

https://www.facebook.com/reves.projets/videos/1532261053732247/

Vous êtes convaincu par cette réflexion? Merci de me faire part de vos réflexions.

Et voici une vidéo pour comparer les deux systèmes : français et finlandais

 

Debout les damnés de la terre…

Written By: armand - Jan• 10•16
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Afficher l'image d'origine

Il devient nécessaire de rappeler certaines réalités.

Tout d’abord un court métrage (environ 30′) qui resitue la démocratie actuelle! Ben mon colon,celle que j’préfère… comme aurait dit Brassens en parlant de la société actuelle!

Les Orwelliens maçonnisés

https://www.facebook.com/1154570401243069/videos/1166804920019617/

 

Suivi d’une chanson populaire en son temps avec ses paroles afin que chacun puisse s’en inspirer largement.

l’Internationale (Debout les damés de la terre)

Les paroles

Debout, les damnés de la terre
Debout, les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère,
C’est l’éruption de la faim.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout, debout
Le monde va changer de base,
Nous ne sommes rien, soyons tout.

Refrain (répété deux fois)
C’est la lutte finale ;
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.

Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni Tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun.
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot,
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer tant qu’il est chaud.

L’État comprime et la Loi triche,
L’impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux
C’est assez languir en tutelle,
L’Égalité veut d’autres lois ;
« Pas de droits sans devoirs, dit-elle
Égaux pas de devoirs sans droits. »

Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la banque
Ce qu’il a crée s’est fondu,
En décrétant qu’on le lui rende,
Le peuple ne veut que son dû.

Les rois nous saoulaient de fumée,
Paix entre nous, guerre aux Tyrans
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent ces cannibales
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs,
La terre n’appartient qu’aux hommes,
L’oisif ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins disparaissent,
Le soleil brillera toujours.

Afin de répondre à l’afflux de commentaires sur mon site, je signale que je m’efforce de synthétiser tous ceux-ci et de répondre à tous en même temps – car « tous pour un(moi en l’occurrence) », « un pour tous (vous, dans ce cas) ».

Et n’oubliez pas, il y a beaucoup de bonnes surprises ici, et des moins bonnes, héhé!

Rappel pour ceux qui ne l’auraient pas essayé:  Cliquez ICI

 

Ils ne voulaient pas …

Written By: armand - Jan• 09•16
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Ils ne voulaient pas me croire,

mais quand ils ont découvert cette information, ils m’ont supplié de leur en envoyer d’autres.

Bonjour ô lecteurs fidèles,

Le début de cet article commence par un renvoi vers … quelque chose à découvrir vite avant que cela ne disparaisse. Mais je ne puis en dire plus sous peine de dévoiler l’essentiel.
C’est pourquoi je parle aujourd’hui de tout autre chose: la vie et les mille et une façons de l’aborder.

Ainsi, parce que vous êtes nés, arrivés à un âge où vous pensez tout saisir, croyez-vous que le monde vous est totalement connu! Hé bien, détrompez-vous. Je suis arrivé à un âge si ce n’est canonique du moins est-il honorable, et j’ai bien l’impression qu’hier j’ouvrais les yeux alors qu’aujourd’hui je suis prêt de les fermer!

Que s’est-il passé?

D’aucuns diraient : « l’eau est passée sous le pont »! Ouais! une façon comme une autre de réutiliser les vieux dictons obsolètes.
D’autres: « à force de bosser, je suis totalement décervelé »! C’est déjà plus proche d’un constat, certes amer, mais nécessaire lorsque les portes de l’éternité commencent à se dessiner!
D’autres encore se perdraient dans des élucubrations tellement tarabiscotées que même le plus fin psychologue y perdrait ses références, où 1+1 n’est plus égal à 2, mais à une infinie possibilité… Bon, là je divague!

Une seule façon d’envisager le futur…

En fait, il n’y a qu’une réponse, et une seule! Celle d’avancer dans les ans et de regarder en arrière de temps à autre.

Ce qui ne nous plait pas, ben, on l’efface de notre mémoire déjà fortement surchargée. Ce qui nous plait, on le garde, on le peaufine, on l’encense, on lui sourit, on le présente aux autres, et, là! ça passe où ça casse. Car l’autre, les autres, ils peuvent toujours trouver à redire quant à ce que vous leur contez, mais eux, hein?, eux! Avec leurs tronches de cake et leurs raisonnements de sous les pâquerettes , qu’ont-ils à proposer? Rien, du rien environné de rien avec des fioritures emplies de rien! A vrai dire, je me demande pourquoi je parle d’eux car ils ne sont rien! De toute façon,je m’égare…

Ma spécialité c’est de m’égarer vers des chemins qui mènent on ne sait où! Peut-être à rien et là ce serait grave. C’est pourquoi je vous présente ci-dessous, une petite vidéo qui traite de rien du tout.

 

Humour et fin de vie: Les Cramps

Toujours est-il que, si vous faites un blocage d’écriture, rendez-vous ICI

 

AVIS!

Written By: armand - Nov• 29•15
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Avis!

Je donne une nouvelle direction à mon blog. J’ai décidé d’y inclure régulièrement quelques nouvelles que j’ai écrites. Pour ceux qui seraient intéressés, j’ajoute que leur lecture est totalement gratuite. Par contre, je serais heureux de lire vos commentaires concernant ces nouvelles. Ce qui vous a plu ou déplu, les erreurs grammaticales et/ou orthographiques, la lassitude qu’a entraîné le texte, … Ceci m’aidera à rendre mes textes meilleurs. D’avance, merci.

Ah, j’allais oublier. Je ne mettrai que le début de chaque texte et, si vous souhaitez le recevoir au complet, inscrivez-vous dans l’intitulé « newsletter », je vous ferai parvenir un lien de renvoi vers la page où figure le texte entier. Je choisis ce mode de diffusion parce que je ne veux pas importuner ceux que mes textes n’intéressent pas.

Je vous souhaite nombreux à participer. N’ayez aucune inquiétude, je ne vends rien. Mes ventes ne se font que sur les plate-formes traditionnelles.

Bien à vous,

Armand

 

Rira bien qui rira le dernier…

Written By: armand - Fév• 19•15
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Hier

je présentais le petit livre de Geluck qui faillit m’expédier vers d’autres cieux (plus cléments?) en déclenchant dans mon esprit et, par suite, dans mon corps, une crise de fou-rire qui aurait pu m’être fatale vu l’état de mes zygomatiques (voir définition + représentation drôlatique ICI ). Fort heureusement, ma femme eut l’idée – bon, certes un peu saugrenue mais efficace – de me balancer une paire de claques pour laquelle je lui réserve un chien de ma chienne! Na! Elle m’a d’ailleurs affirmé l’avoir fait pour la bonne cause… Ouais, des causes comme ça, c’est digne de « cause toujours, mon lapin ». Mais je ne voulais pas parler de cela.

Il y a 7 ans bien tassés,

je découvrais une vidéo que je vous livre ci-dessous et qui m’a fortement intrigué. Je vous en parle ou vous en cause (au choix, cochez la case) dès que vous aurez visionné la vidéo. Mais oui, la voici! Ah quelle impatience!

Dr Mathias Rath par MasterJean
Cette vidéo date de 2007 et sans doute est-elle antérieure car il s’agit d’une vidéo tournée aux USA et arrivée par la grâce d’un français? Je ne sais pas exactement…

Dr Mathias Rath

Dr Mathias Rath

Vous pourrez avantageusement compléter cette vidéo très axée sur les soins par l’article de ce blog : http://michelduchaine.com/tag/dr-mathias-rath/qui apporte un éclairage sur es pratiques médicalo-pharmaceutiques!Pour en savoir plus sur le Dr Mathias Rath, c’est ICI.

 

 

J’en profite pour parler d’un autre Dr qui fut évincé en son temps (1976) par un certain Jacques Monot qui n’appréciait pas que ses découvertes soient mises en cause… et voilà la médecine! Il s’agit du Dr Mirko Beljanski. Voir

Mirko Beljanski

Mirko Beljanski

ICI et .

Il faut le dire haut et fort: quand on s’oppose aux médecins qui sont liés aux industries pharmaceutiques, on est foutu d’avance.

Seuls, ceux qui ont eu à utiliser ces médecines interdites en France ou tolérées sous le nom de « compléments alimentaires (hypocrisies criardes)  peuvent dire ce qu’il en est de l’utilisation et des résultats de ces médecines.
Alors, avant de me faire une confiance aveugle, allez lire les sources contradictoires et décidez par vous-même. La seule chose que je puis affirmer c’est que les vrais chercheurs ne rejettent jamais une idée qui contredit le monde de la recherche aseptisée, sous prétexte de défendre son bout de gras! Et, à moins que la Terre ne redevienne plate…

 

Le rire est le propre de l’homme!?…

Written By: armand - Fév• 18•15
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Ah que j’ai une chance incroyable!

Hier, jour un peu spécial pour moi vu que ça fait plusieurs lustres qu’il revient le même jour… Non, ce n’est pas mon anniversaire mais

Peut-on rire de tout de Philippe Geluck

Peut-on rire de tout de Philippe Geluck

celui, oh, quel malheur, de mon … non je ne puis le dire car le livre que j’ai acheté ce jour-là est celui du rire à tout va.

Depuis, je cache cette petite merveille d’humour vache afin que ma femme ne me le vole pas! Je ne sais si je m’en remettrais.

Tiens, vous êtes vous jamais demandé si on peut rire de dieu? hé bien, oui, affirme P. Geluck… enfin, ça dépend si on est proche ou loin d’un bras armé. Mais le propre de toutes les religions, à ma connaissance, a toujours été de régner par la terreur!

Tu m’aimes car tu me crains.

Toute religion qui se respecte applique cette vérité primaire. Ce qui donne « Tu m’aimes ou tu dégages » comme viennent de le prouver les boucheries en France et à Copenhague ou de pauvres simples d’esprit se permettent de tuer sous prétexte qu’ils défendent ainsi leur dieu! Bon, on ne peut empêcher les cons d’exister, mais on pourrait peut-être les enfermer dans des asiles quand ils atteignent un tel niveau!

A la question de rire des vieux, je vous livre un minuscule morceau de cette pensée percutante: « N’oublions jamais que les vieux sont d’anciens jeunes et qu’un jeune prête à tout sauf à rire car … » suite dans le livre de P Geluck.

Franchement, j’ai failli mourir de rire en le lisant tellement c’est vachard! Enfin, il faut que ce soit un Belge, une fois, qui essaie de me tuer! Même ma femme n’avait pas réussi. Inutile de dire que je l’entendais se frotter les mains en pensant aux réjouissances futures. Ce qui m’a fait penser qu’il n’était pas envisagé qu’une femme puisse rire de son mari. C’est un manque énorme dans cette merveilleuse petite compilation. Alors, je me permets de combler ce manque en affirmant:

Tout dépend de l’endroit où la femme se trouve.

Si c’est en France, ben, il faut étudier la dépendance au revenu du conjoint. Si c’est « oui », il faut mieux que la femme évite toute provocation quand son mari rentre totalement bourré avec une chaussure sur la tête et un pied dans son chapeau. Il pourrait devenir méchant si sa moitié se met à hurler de rire devant le spectacle. Et pourtant, à qui la faute?

Si la femme est dans certains pays musulmans, le problème posé par son rire incongru risque fort d’être réglé par lapidation!

Par contre, curieusement et malgré mes recherches intenses, je n’ai pas réussi à déterminer si, en Laponie ou autre extrême nord, on obligeait la femme à rester, nue, dans le froid glacial, durant une nuit entière, afin de la punir! J’ai des doutes car les Lapons, les Inuits ou autres amateurs de glaces, sont des gens accueillants.

Comme on le voit, il est très difficile de statuer sur un cas aussi pointu. Contentons-nous donc de dire « Oui, la femme peut rire de l’homme, mais… à ses risques et périls! » Il est évident qu’une femme herculéenne pourra plus facilement rire de son nabot d’époux que le contraire. Ce qui constitue une exception.

Tout cela consistant en un pâle essai pour rendre compte du livre de maître Geluck sur un Chat perché.

N’hésitez pas, lisez-le. Pour 5€ ça vaut largement mieux qu’une visite médicale!

Ci-dessous, trois vidéos à écouter attentivement car elles sont signifiantes, à mon sens.

Interview de Geluck

 Intervention de Kemi Seba: CHARLIE HEBDO,CE QUE L’ON N’OSE PAS DIRE

Interview de CHARLIE HEBDO 07/01/2015 ATTENTAT CLASH LIBERTE EXPRESSION ZEMMOUR NAULLEAU ONFRAY

 

Et dire que l’année 2015 devait être belle!

Written By: armand - Fév• 02•15
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
la liberté-delacroix

La liberté guidant le peuple Tableau d’E. Delacroix, au Louvre, Paris

Pauvres cendres de conséquence…

Le silence m’a tout d’abord saisi quand j’ai appris les meurtres, commis en France, sous les yeux de la police qui, pourtant, connaissait bien les meurtriers! Le choc que j’ai éprouvé, comme beaucoup d’entre nous, m’a plongé dans la plus grande tristesse et détresse aussi!
Comment des français peuvent-ils, au 21ème siècle commettre des actes d’une telle barbarie? Je pense que vous aussi avez été révoltés par la boucherie commise par de pauvres types, bas du cerveau, contre des personnes qui se sont toujours contentées de défendre la liberté!
Et, ces actes commis au nom d’un prophète dont on sait, quand on étudie l’histoire des religions, qu’il était d’abord commerçant itinérant comme le voulait l’époque, employé par une riche veuve qu’il épousa par la suite et qu’il courait comme un malade au derrière de toutes les gueuses!

Quand on sait que la religion qu’il a « reçue » (quelle rigolade) est un mixage des deux précédentes religions monothéistes: le judaïsme et le christianisme. Évidemment, il faut avoir connaissance de ces deux grandes religions pour le comprendre et je pense que les abrutis qui tuent au nom d’Allah, connaissent juste le mot « kalach » sans même savoir qui a inventé cet engin de destruction!
Quand on sait que, dès que la moindre personne veut éclairer une partie du Coran, on prononce une « fatwa » à son encontre et on invite à tuer ce foutu empêcheur de dire des conneries! Dont voici quelques exemples, pour mémoire:
* La fatwa demandant l’assassinat de Salman Rushdie, auteur du roman Les Versets Sataniques. (lire ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Versets_sataniques)
* La fatwa émise contre Joseph Fadelle, irakien musulman converti au catholicisme, est racontée dans Le Prix à payer. (lire ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prix_%C3%A0_payer_%28livre%29)
Et il y en a bien d’autres…
Quand on sait également que la femme ne pourra jamais être l’égale de l’homme mais juste un « truc » comme ça, qui vient aider l’homme! Elle doit accepter son rôle d’esclave et c’est bien pourquoi l’homme peut prendre autant de femmes qu’il le souhaite et les répudier comme des pestiférées… Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose dans la pratique juive intégriste où l’on répudie sa femme quand elle ne peut avoir d’enfants!! ( voir le film Kadosh de Amos Gitaï ) même si la faute revient à l’homme… et quelle faute peut-on retenir à des faits que l’on ne domine pas! C’est comme reprocher à un petit d’être petit, à un grand d’être trop grand… Même idiotie à ras des pâquerettes! L’opinion prime sur la raison et sur la connaissance. Il en va toujours ainsi au pays des machos…
Il y a tant à dire sur un Islam intégriste qui prône le meurtre permanent!
Mais la question est quand même celle-ci:
L’Islam est-elle une religion compatible avec la démocratie? avec la liberté? avec l’égalité? avec la fraternité?
Je ne l’éprouve pas ainsi.
Si l’Islam veut prouver son message de paix, alors qu’elle libère ses femmes, qu’elle rejette l’argument nauséabond « fatwa », qu’elle arrête de brûler les drapeaux des pays libres, enfin, que l’état cesse d’être gouverné par des religieux!
Chaque pays où un tel mariage existe religieux-état, ne peut absolument pas accéder à la liberté d’expression. Quand on est à genoux devant un être inexistant, atemporel, présupposé, qu’adore-t-on si ce n’est sa position d’esclave. On ne se libère pas de ses chaînes psychiques en disant que notre religion est une religion de paix et d’amour.
Seule, la laïcité donne à chacun la possibilité d’être libre et dans son corps et dans sa tête!

Pour terminer, je ne me suis pas senti Charlie après les assassinats commis par des dégénérés mais, je souhaite que tous ces millions d’individus qui se sont réclamés de « Charlie » ne soient pas que de pauvres charlots qui iront de nouveau grossir les rangs de personnes totalement ignares et dont le seul désir est d’exercer leur pouvoir sur les autres! Oui, vous avez bien devinés, je parle du FHaine et aussi, par la même occasion de tous ceux qui défendent le droit à être au-dessus de…

Je viens d’écouter ce petit morceau sympathique avec lequel je me sens en symbiose:

 A bientôt,
 

Les préjugés dans la lumière…

Written By: armand - Nov• 28•14
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Les préjugés…

Les affirmations

Aujourd’hui, nous sommes poursuivis par l’obsession de la violence. Comment y échapper si l’on continue à nous asséner des vérités toutes faites? Si les plus grands médias, les plus regardés, écoutés, nous martèlent jour après jour une peur à laquelle nous devons nous soumettre?

Mais qu’en est-il vraiment?

Que signifie cette mise à l’index permanente de l’étranger, celui qui apporte tous les maux? Pourquoi TOUS les politiciens de tout bord ont-ils fait leurs « choux gras » de cette immigration haïe? Qui croire dans ce déluge de contre-vérités?

C’est à ces questions et d’autres encore qu’a cherché à répondre une équipe de journalistes, John Paul Lepers, Gilles Cayatte et Christophe Nick.

Vous n’aurez pas une réponse toute faite …

mais une série d’interrogations qui va, je le souhaite, vous permettre de vous construire une pensée bien loin de tous préjugés.

Je vous laisse écouter cette vidéo et je souhaiterais que vous m’envoyez vos avis éclairés dans les commentaires.

Merci d’avance et bonne écoute, un peu longue mais passionnante.

 « Immigration et délinquance : L’enquête qui dérange » (Infra-Rouge, France 2) 


« Immigration et délinquance : L’enquête qui… par LeNouvelObservateur

 

Modifier l’économie? Pourquoi?

Written By: armand - Oct• 15•14
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Le changement?

Une discussion intéressante sur l’économie actuelle à partir du livre « Le Capital au XXIe siècle (Le Seuil) » de Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS et professeur à l’École d’économie de Paris entre Thomas Piketty et le philosophe Alain Badiou.

La thématique est celle de l’explosion mondiale des inégalités.

Le débat a eu lieu sur Mediapart. Écoutez attentivement.

«Contre-Courant» : le débat Badiou-Piketty par Mediapart

Alors, quand fait-on cette révolution?

la révolution en 2014?

la révolution en 2014?

 

Riche. Pourquoi pas toi?

Written By: armand - Oct• 05•14
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
L'auteur Marion Montaigne

L’auteur Marion Montaigne

de Marion Montaigne

inspirée par Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, sociologues (éd Dargaud, 2013 – 133pages)

La richesse analysée

Riche. Pourquoi pas toi?

Riche. Pourquoi pas toi?

dans toutes ses instances par la sociologie et selon la fameuse-fumeuse méthode sociologique rappelée ici : (entre parenthèse, un raccourci que je fais)
I – Qu’est-ce qu’un fait social ? (définir le champ de recherche)
II – Règles relatives à l’observation des faits sociaux. Règle fondamentale : traiter les faits sociaux comme des choses. (Objectivation – La sociologie est une science et non une subjectivité…)
III – Règles relatives à la distinction du normal et du pathologique. Utilité théorique et pratique de cette distinction. Il faut qu’elle soit scientifiquement possible pour que la science puisse servir à la direction de la conduite. (Imitation de la science : l’objet est reproductible)
IV – Règles relatives à la constitution des types sociaux. La distinction du normal et de l’anormal implique la constitution d’espèces sociales. Utilité de ce concept d’espèce, intermédiaire entre la notion du genus homo et celle de sociétés particulières. (Aristote réactualisé !)
V – Règles relatives à l’explication des faits sociaux. (Formalisation)
VI – Règles relatives à l’administration de la preuve. Précautions à prendre pour éviter certaines erreurs au cours de ces comparaisons. (Méfiance ! La critique attend au tournant !)
Conclusion : Caractères généraux de cette méthode. Autorité plus grande de la sociologie ainsi pratiquée. (le but ultime, la sociologie est une science et, en conséquence, l’humain est prévisible et ses comportements prédictifs)

Ceci étant posé,

Marion Montaigne présente les différentes facettes de la richesse selon sa méthode à elle : l’humour ! Et il faut l’avoir lue cette BD pour en saisir la portée ! Tout d’abord le fameux champ d’investigation : un couple normal, petits employés avec un enfant, pas de culture particulière sinon celle du « Parisien » ou du « Figaro ».
Intervention de deux sociologues qui ont en charge de leur exposer (c’est le terme sociologique) la richesse.

Extrait de la BD

Extrait de la BD

Première question :

Qu’est-ce qu’un riche ? Les pauvres malheureux normaux s’efforcent de répondre à cela en fonction de leur vécu, de leur lecture et de leur conditionnement. De quoi leur filer une sacrée migraine !

Deuxième question :

A partir de combien est-on riche ? Là, ça commence à devenir fatigant, d’autant plus que la politique entre en jeu – Hollande : on est riche à partir de 4000€ par mois… euh… ben… quelques mois plus tard : à partir de 10 000€ par mois… euh… et ainsi de suite jusqu’à ce que la richesse cesse d’exister car on est toujours le riche de quelqu’un et le pauvre d’un autre ! etc.
Dans la même réponse : comment devient-on riche ? apparait soudain comme permettant de mieux cerner la richesse !

Troisième question :

Qui sont les ultra-riches ? Hasard, talent (hum !) et lègue sont les mamelles de la richesse.

Quatrième question :

Les millionnaires de la chance ! Qui sont-ils ? Comment se comportent-ils ? Peuvent-ils espérer devenir comme les riches ? Que leur manquent-ils ? Que font-ils pour s’élever ? Qui les conseillent ? etc. On l’a compris, ces nouveaux millionnaires sont les gagnants du loto ou autres jeux de hasard. Va se poser pour eux, pauvres malheureux, la question de la transmission de cette richesse espérée inespérée qui leur tombe dans le portefeuille ! Alors, que vont-ils devenir ? C’est à cette étude que se focalise la plus grande partie de la BD. Et l’on rit, heureusement, des difficultés éprouvées par ces nouveaux riches.

En conclusion:

Je ne lis pratiquement jamais de BD mais j’avoue que Marion Montaigne est une grande découverte. D’elle j’ai lu les 2 tomes de « Tu mourras moins bête » que je recommande chaudement. De quoi se réconcilier avec la BD ! A bon entendeur, Salut.

 

Pour compléter cet article, une vidéo éclairante de ce qui se fait à l’Université des Va-nu-pieds

(sous-titrage en français en choisissant la langue en bas, à droite de la vidéo)

 

Annonces via Affiliation Totale
Get Adobe Flash player